RSS

Les Rousses: tous les sports d’hiver au sein d’une station

Le télésiège du Balancier

Ski alpin, ski de fond et raquettes se donnent rendez-vous aux Rousses.

Habituée depuis toute petite aux vacances de sport d’hiver dans les Alpes, voilà quelques années que je souhaitais changer mes habitudes et partir dans le Jura. Quoi de plus dépaysant que de troquer les skis alpins pour des skis de fond et de s’essayer aux balades en raquettes ainsi qu’au traîneau à chiens.

Me voilà donc sur internet en ce début de mois de janvier à la recherche d’un village pouvant nous proposer toutes ces activités. Très vite, je tombe sur le site des Rousses, dans le Parc naturel Régional du Haut-Jura, que je connais bien de nom. La station, située à la frontière avec la Suisse et regroupant quatre hameaux (Les Rousses, Prémanon, Lamoura, et Bois-d’Amont), jouit d’une réputation de station familiale avec ses pistes de ski alpin facilement accessibles aux débutants. Ce n’est pas tellement cet aspect qui m’attire, mais plutôt le fait que cette commune regroupe toutes les activités de sport d’hiver en un même lieu.

220 kilomètres de pistes de ski de fond

Plan des pistes de ski nordique.

La station des Rousses constitue l’un des paradis français pour les skieurs de fond, qu’ils préfèrent la technique classique (aussi appelée pas alternatif, c’est-à-dire dans les rails) ou le skating (également connu sous le nom de pas de patin). Avec 220 kilomètres de pistes de tous niveaux réparties sur sept secteurs (Lamoura/Serra, le massif du Massacre, le massif de la Sambine, le massif du Risoux, l’Orbe, Bellefontaine et Longchaumois), difficile de s’ennuyer.

En plus des habituelles pistes vertes, bleues, rouges et noires, la station a ouvert différents espaces, gratuits ou accessibles avec un forfait, destinés aux divers pratiquants (skieurs nordiques et alpins, raquettistes, piétons, chiens de traîneaux). Les quatre espaces Liberté gratuits, situés au cœur des villages des Rousses, de Bois d’Amont, de Prémanon et de Lamoura, sont autorisés à tous.

De nombreuses pistes de fond vous attendent sur les différents secteurs.

Les deux espaces découverte du Platelet (aux Rousses) et de la Combe d’Arbey (à Lamoura), accessibles avec un forfait, sont réservés aux skieurs de fond débutants et uniquement en classique, ainsi qu’aux raquettistes et piétons.

Les boucles Baladaski représentent des parcours ludiques, d’une journée environ, nécessitant un forfait spécifique. Lors de l’achat de celui-ci, une fiche descriptive illustrée vous est fournie, permettant de vous orienter et de vous communiquer de nombreuses informations sur l’itinéraire, qu’il s’agisse d’histoire, de faune et de flore ou de gastronomie. Un jeu de questions-réponses vous permettra ensuite de tester vos connaissances. Idéal pour s’amuser, s’instruire et bouger en famille.

Enfin, l’espace payant et ludique des Marmousets, à Bois-d’Amont, s’adresse aux skieurs de fond comme aux skieurs alpins désireux de s’initier à certaines techniques (bosses, slalom…) et dispose d’une piste de luge.

Plusieurs forfaits permettent d’accéder à ces pistes et espaces. Les grilles de tarifs sur le site de la station et sur la brochure fournie à l’office de tourisme ne me paraissant pas tout à fait claires et cohérentes, j’ai tenté d’en réaliser une synthèse, que vous trouverez ici.

58 pistes de ski alpin

Plan des pistes de ski alpin.

Si vous êtes également amateur de ski alpin, vous devriez trouver suffisamment de pistes aux Rousses pour vous défouler. Car la station regroupe non seulement quatre villages mais aussi quatre massifs alpins, soit cinquante-quatre pistes: le massif suisse de La Dôle (19 pistes), le massif du Noirmont (10 pistes), situé sur la commune des Rousses et coupé par la frontière franco-suisse, le massif de la Serra (12 pistes), sur le village de Lamoura, et le massif des Tuffes (13 pistes), sur le bourg de Prémanon. A cela s’ajoutent les sites de Bellefontaine et ses trois pistes, à 16 kilomètres des Rousses, et Longchaumois, avec son unique piste verte, à 13 kilomètres.

Mais mieux vaut être honnête: si vous comptez ne pratiquer que du ski alpin et ce tous les jours, de l’ouverture jusqu’à la fermeture des pistes, la station risque de vous paraître trop restreinte. D’autant plus que les différents massifs ne peuvent être reliés à ski, excepté pour le massif des Tuffes et le massif de la Dôle. Il vous faudra donc emprunter des ski bus, par ailleurs pas aussi fréquents que les navettes mises à disposition dans les stations des Alpes. Cela peut vite s’avérer contraignant pour ceux qui aiment passer la journée les skis aux pieds sans avoir les yeux rivés à la montre pour ne pas louper le prochain car.

En revanche, les snowboarders et skieurs amateurs seront ravis de savoir que la station des Rousses compte trois boarder cross (sur les massifs des Tuffes et de la Serra ainsi qu’à Bellefontaine) et deux slide parks (sur les massifs des Tuffes et de la Serra).

Pour vous faire une idée du prix des forfaits alpins, rendez-vous ici.

Découvrez, apprenez et progressez

Le bureau de l'ESF se trouve à l'office de tourisme des Rousses.

Vous trouverez aux Rousses deux écoles de ski: l’ESF et la Boîte à montagne, affiliée à l’École de Ski Internationale (ESI). Les prix pratiqués par l’ESF sont certes plus élevés, mais cette école m’a semblé plus sérieuse, plus professionnelle et mieux organisée. Je m’étais d’abord inscrite par téléphone pour trois activités avec la Boîte à montagne. Bien que débordée, la personne au bout du fil s’est montrée très aimable et a pris le temps de me renseigner. Au premier abord, tout paraissait possible. Certaines dates et horaires devaient juste m’être confirmés. Cependant, non seulement j’ai dû appeler de nombreuses fois et insister pour avoir des nouvelles, mais en plus toutes les activités sont finalement tombées à l’eau, faute de neige, de participants ou d’un moniteur sérieux. Je sais bien que ces organismes ne peuvent pas maîtriser tous les paramètres, mais je n’ai pas eu l’impression que la Boîte à montagne faisait tout son possible pour satisfaire ses clients. Cela non pas par désintérêt, mais plutôt du fait des trop nombreuses activités proposées, qu’un petit bureau ne peut parvenir à gérer.

Cours de ski de fond avec Joseph, moniteur à l'ESF.

Je me suis donc tournée, une fois sur place, vers l’ESF, dont l’accueil se trouve à l’Office du tourisme. J’ai été tellement satisfaite de ma matinée de raquettes avec mon moniteur, Joseph, (voir « Pour ceux qui aiment la neige… mais pas la glisse ») que j’ai poursuivi avec lui l’après-midi pour deux heures de cours de ski de fond classique, une première pour moi. J’y ai bien sûr appris à me déplacer dans les rails, mais aussi à gérer une descente et à freiner en demi chasse-neige. J’ai également vu comment tourner à gauche et à droite en dehors des rails et m’arrêter en chasse neige. Un cours fort instructif et plutôt amusant pour une habituée du ski alpin.

Pour les cours collectifs de ski alpin et ski de fond classique avec l’ESF, comptez, pour les adultes et les enfants, 22 euros pour un cours de deux heures ou 110 euros pour six cours. En snowboard, les prix sont de 24 euros pour un cours de deux heures, 120 euros pour six cours. En ski alpin, les enfants ont la possibilité de participer au Club ESF pour passer leur étoile d’or ou s’adonner à la compétition. Comptez alors 125 euros pour six cours de deux heures. En ski de fond classique, il existe une randonnée de trois heures pour 22 euros (112 euros les six randonnées). Les adultes peuvent également s’inscrire à un stage de skating comprenant six cours de deux heures pour 99 euros.

Pour plus d'originalité, initiez-vous au saut à ski.

Si vous êtes à la recherche d’un peu plus d’originalité, vous vous laisserez peut-être tenter par des cours de biathlon (ski de fond et tir à la carabine) pour 115 euros les cinq cours de deux heures, par du ski de randonnée (ski hybride permettant la montée et la descente des pentes) ou de la randonnée nordique (sorte de ski de fond hors piste), à 22 euros pour trois heures, ou par une initiation au saut à ski pour 12 euros.

Seul inconvénient des cours collectifs et sorties: ils n’ont parfois lieu que l’après-midi et nécessitent un certains nombre de participants. Si ces derniers sont trop peu nombreux ou que votre temps est limité et vos après-midi déjà prises, vous pourrez toujours vous rabattre sur des cours individuels, plus onéreux mais que vous organisez à votre guise. Cette solution peut aussi vous convenir si vous souhaitez progresser plus rapidement… ou si vous êtes insociable. Comptez alors, toutes disciplines confondues, 37 euros pour une leçon d’une heure pour une personne, 48 euros pour deux personnes, 60 euros pour trois. Il existe des forfaits de cinq ou six leçons.

En leçons particulières, l’originalité est aussi de mise, avec des cours de snowkite (ski ou snowboard tracté par une voile) de deux heures à 45 euros. Les handicapés ne sont pas oubliés, puisqu’ils peuvent s’initier au handiski (45 euros la séance de deux heures, forfaits de cinq et six leçons à 205 et 240 euros).

Enfin, si votre budget est serré, vous préfèrerez peut-être vous tourner malgré tout vers la Boîte à montagne. Sachez simplement que cette école n’assure pas de cours de ski alpin. En ski de fond classique ou skating, le prix des cours collectifs s’élève à 17 euros pour un cours de deux heures, 51 euros pour trois cours, 79 euros pour cinq cours.

Vous pouvez aussi découvrir le ski de randonnée et le télémark. Comptez alors 16 euros pour une demi-journée d’initiation, 28 euros pour la journée (ou la matinée en initiation et l’après-midi en randonnée découverte). Des tarifs préférentiels sont accordés aux familles d’au moins trois personnes ou aux groupes d’au moins cinq personnes.

A moins que vous ne préféreriez le biathlon, pour les groupes et familles uniquement (19 euros pour les groupes de six à douze personnes, 17 euros par personne pour les familles de trois personnes ou 60 euros pour les familles de deux adultes et deux enfants).

Exemple de ski joëring, ici à l'étranger.

Et si vous désirez conjuguer votre amour de la glisse avec votre passion pour les animaux, alors essayez le ski joëring: tracté par un chien de traîneau ou par un cheval, vous avancez skis de fond aux pieds. La Boîte à montagne propose du ski joëring avec chien pour 30 euros la demi-journée ou 50 euros la journée pour les individuels, ou 27 et 45 euros pour les familles et les groupes. Pour du ski joëring avec cheval, tournez-vous vers le centre équestre Tinguely des Rousses, qui propose des séances collectives à 27 euros (à réserver la semaine précédent votre baptême). La durée de la séance varie en fonction du nombre de participants, chaque personne étant tractée pendant 25 minutes.

Pour ceux qui aiment la neige… mais pas la glisse

Vous raffolez des paysages vallonnés et enneigés, des forêts de sapins et des balades au grand air… mais vous abhorrez l’idée de devoir enfiler des skis puis de faire la queue aux remontées mécaniques, tout ça pour finalement descendre à coup sûr toute une piste en chasse neige? Qu’à cela ne tienne, la station des Rousses peut vous proposer d’autres activités pour profiter du cadre enchanteur, sans qu’il soit question de glisse.

Plan des pistes raquettes et piétons.

Les amoureux de la marche seront comblés grâce aux 40 kilomètres de pistes et espaces damés accessibles aux piétons. Les quatre espaces Liberté (aussi ouverts aux autres pratiquants) au sein des Rousses, de Bois d’Amont, de Lamoura et de Prémanon, sont gratuits. Les deux espaces Découverte (aussi autorisés aux skieurs de fond classique débutants et aux raquettistes) aux Rousses et à Bois d’Amont sont accessibles avec tous les pass Nordic ainsi qu’avec le pass Balade, à 4 euros la séance par adulte, 2,50 euros par enfant ou 20 et 10 euros pour la semaine. Ces mêmes forfaits donnent accès aux cinq pistes raquettes/piétons.

Balade en raquettes dans la forêt du Massacre.

Pour ceux qui désirent s’aventurer un peu plus en forêt, dans des zones non damées et fortement enneigées, rien de tel que les raquettes. Vous pouvez vous contenter d’en louer et partir seul. Vous pourrez alors arpenter les 52 kilomètres d’itinéraires raquettes balisés mais non damés, ainsi que les pistes et espaces aussi accessibles aux piétons, tout cela avec le pass Balade ou Nordic (voir paragraphe ci-dessus).

Mais les sorties en groupe ou les cours individuels bénéficient d’un avantage non négligeable: les connaissances de l’accompagnateur. Celui-ci vous fera découvrir la région, sa faune et sa flore, et vous apprendra peut-être à vous orienter en pleine nature sans boussole, sans GPS, sans carte et même sans soleil. Au cours de ma promenade dans la forêt du Massacre avec Joseph, moniteur à l’ESF, j’ai notamment pu voir des traces de lièvre et de chevreuil , puis appris à différencier un sapin d’un épicéa (les branches de sapin sont plus espacées, les épines plus longues et moins piquantes) et distingué les quatre points cardinaux grâce au relief du Jura. De quoi se prendre pour un véritable trappeur!

L’ESF propose des randonnées raquette de deux heures à 16 euros pour enfants et adultes, trois heures à 22 euros, la journée à 44 euros, des soirées vin chaud à 17 euros pour les adultes, 10 euros pour les enfants et des balades nocturnes suivies d’une fondue à 43 euros par adulte et 21 euros par enfant. La Boîte à montagne (voir « Découvrez, apprenez et progressez ») organise des sorties à 16 euros par personne, 14 euros pour les familles et les groupes, 29 euros pour la journée, 26 euros pour les familles et les groupes.

Comme une impression de Grand Nord avec les chiens de traîneau.

Si vous rêvez de Grand Nord, pourquoi ne pas vous improviser musher? C’est possible avec les promenades en traîneau à chiens et les initiations à la conduite d’attelage. Généralement, les premières durent une heure et sont accessibles à tous. Les secondes, le plus souvent sur une demi-journée, peuvent parfois être réservées aux adultes et ados et exiger une bonne condition physique. Tout dépend de l’école avec laquelle vous pratiquez votre activité, du parcours et du nombre de chiens (de trois à douze compagnons à quatre pattes). Renseignez-vous avant de vous lancer.

Deux organismes mettent en place ce genre de sorties aux Rousses: la Boîte à montagne et Lungaiak. Avec la Boîte à montagne, comptez, pour une heure de balade à traîneau, 44 euros par adulte, 26 euros par enfant. Pour une initiation à la conduite, le prix est de 79 euros pour une demi-journée. L’association propose aussi du cani-raquette: raquettes aux pieds, vous vous promenez attaché par la taille à un chien qui vous tracte. Le tarif pour les individuels s’élève à 30 euros pour une demi-journée, 50 euros pour une journée, et pour les familles de plus de trois personnes ou les groupes de plus de cinq personnes à 27 euros et 45 euros.

Location de matériel: l’embarras du choix

Dernière formalité avant de filer sur les pistes: la location du matériel.

La station des Rousses dispose d’une dizaine de magasins de location de matériel en tout genre: ski alpins, skis de fond, snowboards, raquettes… Ceux-ci se trouvent soit au sein des quatre villages, soit au pied des pistes. Vous pouvez ainsi prendre votre équipement au dernier moment, juste avant de partir à l’aventure. Ou au contraire, si vous êtes plutôt prévoyant et que vous souhaitez gagner du temps, vous avez la possibilité de réserver vos skis à l’avance sur internet. Vous pourrez alors indiquer votre pointure, votre taille, votre poids et votre niveau pour que votre matériel soit déjà disponible et réglé à votre convenance à votre arrivée. Skimium, Skiset ou encore Intersport proposent ce service, qui peut vous faire bénéficier de réductions allant jusqu’à 40%.

D’une manière générale, comptez, pour une semaine et pour un adulte, autour de 70 euros pour du matériel de ski alpin , autour de 50 euros pour du ski de fond classique, 90 euros pour du skating, 90 euros pour du snowboard et 30 euros pour des raquettes.

Vous voilà fin prêt pour dévaler les pistes ou foncer en traîneau. Reste un détail d’importance, auquel vous ne pouvez malheureusement rien: l’enneigement. Si la station se targue d’ouvrir son réseau alpin en moyenne 120 jours par an et qu’elle bénéficie quasiment chaque année d’un bon enneigement (en moyenne 130 cm de neige sur ces dix dernières années), certaines saisons peuvent cruellement manquer d’or blanc, comme ce fut le cas pour nous en 2011 (30 cm de neige aux sommets, à peine 5 cm dans la vallée). J’ai pu malgré tout pratiquer du ski de fond et des raquettes dans la forêt du Massacre, en altitude et protégée des vents chauds à l’origine de la fonte des neiges, tout comme la forêt du Risoux. J’ai en revanche dû, à mon grand désarroi, faire une croix sur le traîneau à chien, un drame pour la cynophile que je suis! Cependant, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer pendant notre week-end, la station et la région alentour offrant de nombreux attraits.

Liens

Le site officiel des Rousses, pour retrouver toutes les information sur les forfaits, les tarifs, les plans des pistes: www.lesrousses.com/

Le site de l’ESF: www.esf-lesrousses.com/

Le site de la Boîte à montagne: www.laboiteamontagne.fr/

Les structures hors des Rousses proposant du traîneau à chien: Antartica – www.chiensdetraineaux.fr/; Qimmiq Aventure – www.qimmiqaventure.com;

La ferme des huskies – http://www.raids-traineaux.com/;

Le site du centre équestre Tinguely: www.centre-equestre-tinguely.com

Pour réserver votre matériel de ski: www.skiset.com; www.skimium.fr; www.intersport-rent.fr