RSS

Irlande: ne cherchez pas le fin du faim

La gastronomie représente pour moi un aspect primordial d’un voyage. Hors de question de visiter un pays ou une région sans goûter aux produits et plats locaux et sans tenter de dépasser certains clichés. J’aurais tant aimé pouvoir revenir d’Irlande en affirmant que, non, la cuisine irlandaise n’est pas lourde et sans saveur et qu’on y  trouve de délicieux mets. Malheureusement, malgré notre curiosité culinaire et notre grand tour de dix jours dans le pays, la gastronomie d’Eire et d’Ulster ne nous a pas séduits. Certes généreuse, elle ne satisfera cependant pas les palais les plus exigeants.

Misez sur le copieux petit-déjeuner

Exemple de Full Irish Breakfast.

Le petit-déjeuner, appelé « full Irish breakfast », est pour moi le meilleur repas irlandais. Copieux et varié, il permet de faire le plein d’énergie pour tenir toute la journée et économiser un déjeuner.
Il se compose d’une boisson chaude – thé ou café généralement, mais vous pouvez aussi demander un chocolat chaud, parfois saupoudré de petits marshmallows – de céréales, d’œufs – au choix durs (boiled), brouillés (scrambled) ou au plat (fried) – de petites saucisses, de bacon, de boudin noir et blanc (black and white pudding), de tomates et de champignons frits, et parfois de galettes de pommes de terre ainsi que de fruits. Bien sûr, rien ne vous oblige à manger tout ça!

Le royaume de la pomme de terre

Le traditionnel Irish Stew.

Privés de pomme de terre pendant la grande famine du milieu du XIXe siècle, les Irlandais en servent désormais à tous les repas et sous toutes ses formes. Au petit-déjeuner d’abord, comme nous l’avons vu plus haut avec les galettes de pomme de terre, puis au déjeuner et au diner, cuites à l’eau pour accompagner l’Irish Stew (traditionnel ragoût d’agneau), frites et servies avec du poisson pané dans la populaire recette du fish and chips, en purée pour le Colcannon (mélange de pomme de terre, de chou, de lait, de beurre et d’oignon) ou en garniture de viandes de bœuf.

Le "soda bread", pain au bicarbonate.

Ne vous étonnez d’ailleurs pas de voir dans votre assiette des pommes de terre bouillies côtoyer de la purée, le tout accompagnant… des lasagnes. En Irlande on fait dans le roboratif, pas dans le raffiné! La plupart des plats, d’origine paysanne, sont destinés à rassasier à moindres frais. Sans être forcément mauvais, ils manquent souvent de délicatesse et parfois de saveurs. Sur le littoral, vous pourrez déguster des fruits de mer et du poisson. Le saumon, lui, se trouve partout, le plus souvent fumé et servi avec du « soda bread », du pain au bicarbonate, plutôt bon.

Un restaurant installé dans une église de Westport.

Aux côtés de ces spécialités, on trouve dans les restaurants énormément de cuisine « internationale »: pizzas, hambugers et autres nourritures mondialisées. J’ai également remarqué par deux fois une bien étrange reconversion: certaines églises ont été transformées en restaurant, notamment à Westport, avec l’établissement indien et népalais The Everest, et à Cashel avec le restaurant gastronomique Chez Hans. Si vous préférez vous en tenir à la tradition irlandaise, l’idéal est de diner au pub, qui vous donnera par ailleurs une idée de l’ambiance locale, généralement chaleureuse et braillarde. Sachez que les Irlandais dinent assez tôt, à partir de 18h, puisque après leur abondant petit-déjeuner, leur déjeuner est souvent composé d’un simple sandwich. Et pour accompagner leur repas, rien ne saurait remplacer une bonne Guinness, la bière brune nationale.

Guiness is good for you!

Guiness, la plus célèbre des bières irlandaises.

Les Irlandais pourraient écrire tout un poème sur leur bière brune nationale, la Guiness, sur son goût si particulier de caramel, sur ses reflets ambrés ainsi que sur la patience et le doigté qu’elle requiert pour être correctement servie. Cette boisson figure d’ailleurs partout: dans les pubs et les bars bien sûr, mais aussi à la carte des restaurants, sur les publicités placardées aux murs des maisons, moins nombreuses qu’il y a une dizaine d’années cependant, au musée Guiness de Dublin, situé dans une ancienne brasserie, et même dans les assiettes. L’un des plats favoris des irlandais, et principalement des dublinois, est en effet le ragoût de boeuf à la Guinness, plat en sauce ressemblant à notre daube provençale ou à notre bœuf bourguignon, mais où la bière remplace le vin. Nous avons eu l’occasion d’en goûter un excellent au restaurant The Old Mill de Dublin.

Pub pour la Beamish sur un mur de Dublin.

Les bières irlandaises se divisent en quatre appellations contrôlées: les draught, bières pression, les stout, bières brunes fortes, les ale, bières blondes ou rousses, et les lager, bières blondes amères. La Guinness est une stout draught, la Murphy’s et la Beamish sont des stout, la Smithwick’s est une ale et la Harp une lager. Vous trouverez également des bières du monde entier dans les pub irlandais, comme la Budweiser, américaine, la Corona, mexicaine, la Carlsberg, danoise, ou la Foster, australienne.

Autre alcool que vous pourrez déguster: le whiskey. Il serait même d’invention irlandaise: pour preuve, la plus vieille distillerie du monde se trouve à Old Bushmills, en Irlande du nord, près de la Chaussée des géants. Parmi les nombreuses marques que vous croiserez, citons Jameson, Bushmills, Paddy, Midleton, Connemara et Redbreast. Et pourquoi ne pas succomber à un Irish Coffee, mélange de café, de whiskey et de crème? Il aurait été inventé en 1943 par le chef Joe Sheridan dans un restaurant de l’aéroport de Foynes, dans le Comté de Limerick, afin de réchauffer les passagers d’un hydravion transis de froid. Peut-être pourra-t-il alors vous requinquer aussi entre deux visites… ou deux averses.

Liens

Le site du restaurant Chez Hans, installé dans une église: www.chezhans.net

Le site de Guinness:  www.guinness.com/fr-fr

Le site d’Irish Distillers, filiale de Pernod Ricard regroupant les différentes distilleries de whiskey irlandais : www.irishdistillers.ie

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Irish Coffee:  www.flyingboatmuseum.com/irishcoffee.html