RSS

Irlande : une demi-journée dans le Donegal

Un pub en plein rafraîchissement

En ce début d’après-midi de notre troisième jour en Irlande, nous voici quittant Londonderry direction le Donegal. Nous avons de la chance, car nous n’avons toujours pas vu l’ombre d’une goutte de pluie depuis le début de notre séjour.

Cardonagh, 15 minutes d’arrêt

Nous empruntons la R238 puis la R240 jusqu’à Carndonagh, petit village plein de couleurs qui nous donne envie de nous arrêter après une petite demi-heure de route. La ville a un air de fête avec ses fanions et ses murs colorés. Nous admirons d’ailleurs la transformation de l’un d’eux, qui passe d’un beige fade à un rouge vif par la magie d’un coup de pinceau. Nous grimpons ensuite jusqu’à la massive église du Sacré Cœur et passons en redescendant devant le Colgan Hall, chapelle tenant aujourd’hui lieu de centre communautaire.

Au bout de l’Irlande à Malin Head

Malin Head sur la péninsule d'Inishowen

Nous remontons en voiture et continuons notre chemin pendant encore une demi-heure. Nous arrivons alors sur une côte sauvage balayée par le vent mais baignée de soleil: il s’agit de Malin Head, le point le plus au nord de l’Irlande, sur la magnifique péninsule d’Inishowen. Nous poussons jusqu’à Banba’s Crown, tout au bout de la pointe, où se dresse une tour de béton. Elle fut bâtie en 1805 par l’amirauté britannique pour contrôler la navigation. Nous passons un moment à admirer le paysage, les longues plages désertes, la mer à perte de vue, le contraste des couleurs, les vaches et les moutons paissant paisiblement. Je m’interroge sur le quotidien des pêcheurs qui vivent dans ces quelques maisons blanches totalement isolées du reste du monde. Enfin, je me réchauffe avec un délicieux chocolat chaud d’un café itinérant, excellente initiative en ce lieu un rien frisquet.

Les maisons isolées de Malin Head

Vue sur la mer depuis Banba's Crown

De magnifiques panoramas à Horn Head

Le Doe Castle

Nous empruntons ensuite la route pour faire le tour de la pointe avant de quitter la péninsule pour nous rendre plus à l’ouest. Nous passons Buncrana et Letterkeny et ne marquons pas d’arrêt au Grianan of Aileach, fort circulaire datant de l’époque préchrétienne d’après le guide, car il est déjà 15h30 et nous avons encore plusieurs étapes avant d’arriver le soir dans la ville de Donegal. Après deux heures de route, nous faisons tout de même une halte au Doe Castle, château en partie en ruine surplombant la Baie de Sheephaven, mais dont la tour carrée blanche est toujours bel et bien debout. Il n’y a pas un seul autre touriste en vue. Nous pouvons donc tranquillement faire le tour de l’édifice et profiter de la belle vue sur le golfe.

Les rares maisons de Horn Head

Nous continuons ensuite plus vers le nord, pour rejoindre la pointe de cette péninsule, Horn Head. Aussi belle et sauvage que Malin Head, elle est encore plus déserte et nous pouvons jouir des somptueux panoramas en ayant l’agréable sentiment d’être seuls au monde.

Nous avions prévu après cela de nous rendre aux falaises de Bunglass, parmi les plus hautes d’Europe, en passant par Glengesh Pass, mais étant donné l’heure tardive, nous préférons remettre Bunglass au lendemain, quitte à faire un petit détour. Nous consentons en revanche à faire un aller retour dans Glengesh Pass, col se faufilant au creux d’une vallée glaciaire, non loin de notre route, car il serait plus long d’y aller le lendemain. Notre itinéraire est plus simple à comprendre en l’observant sur une carte.

Notre hôtel Harvey's Point.

Nous filons enfin vers Donegal qui sera notre point de chute en cette fin de journée, et nous mettons en quête d’un hébergement. Notre guide indique une chambre d’hôte près du Lough Eske, un lac à 8 km de Donegal. Nous empruntons la route qui y mène mais en chemin, faisons la découverte d’un attrayant hôtel auquel nous ne saurons résister et dont la description est à découvrir ici.

Les falaises de Bunglass

Les falaises de Bunglass.

Après une nuit de repos et un copieux petit déjeuner en ce lieu paradisiaque, nous sommes en pleine forme le lendemain pour revenir sur nos pas afin de ne pas rater le spectacle des falaises de Bunglass. Nous passons par le village de Donegal pour apercevoir son château puis nous dirigeons vers Bunglass. Nous marquons un premier arrêt dans la baie de Donegal, à Largy, pour admirer le panorama sur l’océan atlantique, puis continuons jusqu’à Bunglass. Après avoir croisé de contemplatifs moutons, nous garons la voiture sur le premier parking et partons à pieds à la découverte du paysage. Ces falaises se jetant dans la mer figurent parmi les plus hautes d’Europe et celle de Slieve League culmine à 600 mètres. Par ce temps ensoleillé, les couleurs, mélange de bleu, vert et ocre, sont impressionnantes. Un petit chemin mène au plus haut sommet et permet de profiter d’une vue exceptionnelle.

Slieve League, plus haute falaise de Bunglass, culmine à 600 mètres.

Les pieds dans l’eau à Fintragh Beach

Une quinzaine de kilomètres après notre départ de Bunglass, nous apercevons depuis la route une immense plage au sable blanc qui nous donne envie de nous arrêter. Il s’agit de Fintragh Beach. Nous nous baladons le long du rivage, jouons pieds nus dans les vagues et admirons les chiens courant après leur balle. Après un bon moment passé ici, nous repartons pour une heure et demie de route et quittons le comté de Donegal pour celui de Sligo.

... Un paradis pour les chiens et leurs maîtres.

La longue et agréable plage de Fintragh...

Liens