RSS

Irlande: un budget transports à ne pas négliger

Ne possédant pas de véhicule, c’est en avion que nous nous sommes rendus en Irlande en septembre 2010, où nous avons récupéré une voiture de location réservée sur internet. Si lors des premières démarches, les tarifs de ces moyens de locomotion peuvent paraître particulièrement attrayants, mieux vaut ne pas oublier certains points de détail et ne pas chercher les économies… à tout prix!

Low cost ou compagnie nationale?

Notre avion de la compagnie irlandaise Aer Lingus.

C’est sur un comparateur de prix sur internet que j’ai procédé aux premières recherches pour trouver un vol à prix raisonnable. Quelle ne fut pas ma joie de voir un trajet Paris-Dublin aller-retour pour deux personnes chez Aer Lingus s’afficher à 90 euros! Quelle ne fut pas ma déception, une fois sur le site de la compagnie, de voir qu’il fallait en fait ajouter à cela 170 euros de taxes, 25 euros d’assurance, 60 euros de bagages et 20 euros de frais de gestion, faisant ainsi monter le prix des billets à 365 euros. Voilà des procédés ressemblant fort à ceux des compagnies low cost. C’est que Aer Lingus, compagnie nationale irlandaise, a un temps adopté leur politique et leurs tarifs. Mais en raison d’un mauvais bilan financier et de la concurrence de Ryanair, compagnie low cost irlandaise, elle a décidé de revenir, dès janvier 2010, à des vols plus chers… mais n’a visiblement pas totalement abandonné les pratiques des compagnies à bas coût.

Le logo de Ryanair, compagnie low cost irlandaise

Du côté de Ryanair, les tarifs pour la période qui nous intéressait étaient les mêmes que ceux de Aer Lingus, auxquels il aurait fallu ajouter 30 euros de navette aller-retour par personne pour se rendre à l’aéroport de Beauvais. Nous aurions également dû partir de chez nous quatre heures avant le décollage. Les horaires des vols n’étaient par ailleurs pas aussi souples que sur Aer Lingus, idem sur Air France, avec qui nous aurions seulement réalisé une économie de 40 euros à deux. Nous avons donc finalement opté pour Aer Lingus, dont nous n’avons pas eu à nous plaindre des prestations. Notez que les repas et boissons ne sont pas inclus, mais sur un vol aussi court (1h30), cela ne nous a pas paru gênant. Autre détail d’importance: n’oubliez pas que plus vous réservez tôt, plus les tarifs sont avantageux. Nous avons effectué notre réservation moins d’un mois avant notre départ, ce qui explique aussi le prix quelque peu élevé des billets.

La location de voiture en toute franchise

Si vous décidez de voler avec Aer Lingus, vous pourrez alors bénéficier de tarifs réduits sur la location d’une voiture chez Hertz. Pour notre part, nous avons préféré nous orienter vers l’agence de voyage en ligne Ebookers, dont j’avais entendu beaucoup de bien. Elle se targue de proposer à ses clients les offres de grands loueurs au meilleur prix. Nous avions également consulté le site autoescape, réputé lui aussi pour ses tarifs intéressants. Les prix y étaient toutefois légèrement plus élevés que sur Ebookers.

Notre Ford Focus de location.

Sur le site, nous avons payé 155 euros pour louer un véhicule de type Fiat Punto sans climatisation pendant dix jours, ce prix incluant une assurance contre les dommages et le vol, mais avec une franchise de 1200 euros. Nous avions la possibilité, pour 6 euros par jour de location, de souscrire à un rachat de franchise (en cas de souci, le loueur encaisse tout ou partie de la franchise, qui est ensuite remboursée par un organisme d’assurance) mais nous avions lu sur de nombreux forums que les assurances sont bien souvent réticentes lorsqu’il s’agit de rembourser les clients, quitte à évoquer tous les prétextes pour s’acquitter de leur tâche.

La facture de notre location, précisant l'absence de franchise.

Cependant, il serait particulièrement risqué de conduire en Irlande sans assurance supplémentaire vous dispensant de toute franchise. N’oubliez pas que là-bas, vous devrez rouler à gauche, ce qui peut facilement impliquer des erreurs de conduite et des accidents. Les routes sont par ailleurs souvent étroites et non asphaltées, bordées de plantes susceptibles de rayer la carrosserie. Gare aussi aux troupeaux de moutons traversant la chaussée. Sachez que la vitesse en République d’Irlande est limitée à 50 km/h en ville, 100 km/h sur les routes nationales, 120 km/h sur les autoroutes. En Irlande du nord, la vitesse, exprimée en miles, est limitée à 30 mph (miles per hour) en ville (48 km/h), 60 mph sur les nationales (97 km/h) et 70 mph sur les autoroutes (113 km/h).
Mon compagnon ayant déjà expérimenté la conduite en Irlande, il a préféré souscrire, une fois chez le loueur, c’est-à-dire chez Budget à l’aéroport de Dublin,  une assurance tous risques pour 15 euros par jour de location, soit 150 euros pour 10 jours. Un tarif qui peut certes paraître dissuasif… mais qui garantit un voyage serein. Cependant, en examinant le détail de notre facture, délivrée après le retour du véhicule, je me suis aperçue que le rachat de franchise par le loueur (excess waiver en anglais) ne coûtait que 7 euros par jour, les 8 euros restant allant à l’assurance aux personnes. Si vous disposez déjà de ce genre de protection, cette option n’est pas nécessaire. Demandez alors à bénéficier uniquement de « l’excess waiver » plutôt que de la « full insurance ».

Une pompe à essence reconvertie en tireuse à bière.

A cette somme, nous avons dû ajouter 30 euros pour disposer d’une voiture de meilleure catégorie (une Ford Focus au lieu d’une Punto), 25 euros de frais d’aéroport pour avoir décidé, une fois sur place, de rendre la voiture à l’aéroport plutôt qu’en ville,  sur les conseils de l’employée qui a bien sûr omis de mentionner ces frais, 17 euros de taxes sur les options choisies, et 84 euros pour le plein d’essence. Avant même de prendre notre véhicule, j’ai donc dû verser 306 euros pour toutes ces options, soit plus que pour la location du véhicule en elle-même que j’avais déjà réglée sur internet. A notre retour, le montant du plein d’essence m’a été restitué puisque nous avons rendu la voiture après être passés à la pompe. Notre voyage s’est déroulé sans aucun souci, l’esprit tranquille, et la location de notre « carrosse » nous aura finalement coûté 375 euros. A cela s’est ajouté le montant des trois pleins de diesel, soit un peu plus de 200 euros. Pour information, en mars 2011, le diesel en République d’Irlande  (nous n’avons pas pris de carburant en Irlande du nord, réputé plus cher dans cette partie de l’île) s’affichait au prix de 1,45 euros le litre contre 1,46 euros en France tandis que  l’essence  s’élevait à 1,49 euros contre 1,58 dans l’Hexagone. Nous avons donc dépensé, pour notre budget transport, environ 30 euros par jour et par personne, ce qui paraît raisonnable au regard de tous les kilomètres parcourus. Mais, sur le plan financier, la location de voiture devient réellement intéressante à partir de trois personnes. En revanche, si vous voyagez seul mieux vaut privilégier les transports en commun.

Superbus!

Le logo de la compagnie nationale Bus Eireann.

Si vous voyagez seul ou que vous n’avez pas le permis, le bus est le meilleur moyen de transport en République d’Irlande. Le réseau de chemin de fer y est en effet moins développé et plus cher. La compagnie nationale Bus Eireann dessert une grande partie du pays et propose plusieurs forfaits, notamment l’Open Road Pass, de 54 euros pour trois jours à  234 euros pour 15 jours, permettant de voyager de manière illimitée, aussi bien à la campagne qu’en ville (excepté dans Dublin, géré par la compagnie Dublin Bus). Avec l’Irish Explorer Bus and Rail, vous pouvez également emprunter le train, mais cette formule n’est proposée que pour huit jours, à 245 euros. Si vous souhaitez explorer l’Irlande du Nord, l’idéal est alors le passeport Irish Rover Bus Only, qui permet d’utiliser les services de Bus Eireann et Ulster Bus. Les prix vont de 83,50 euros pour trois jours à 280 euros pour quinze jours.

Les cars Paddywagon ne passent pas inaperçus.

Cela dit, Bus Eireann ne dessert pas toutes les régions ou propose parfois un seul trajet par jour, ce qui vous obligera à emprunter des cars de compagnies privées. Peut-être préférerez-vous alors vous tourner du côté des circuits accompagnés, pour quelques heures ou plusieurs jours. Vous pourrez alors, parmi les nombreuses offres, vous orienter vers Paddywagon, dont nous avons aperçu l’un des très peu discrets cars verts à tête de  farfadet (un Leprechaun) à l’abbaye de Corcomroe. Le nom de ce tour-operator irlandais, qui se vante d’être le plus célèbre au monde, prête plutôt à sourire: il désigne en effet le fourgon de police que nous appelons en français « panier à salade ». Les circuits de Paddywagon se destinent plutôt aux « routards » puisque l’hébergement se fait principalement en auberge de jeunesse. Mais vous pouvez opter pour une chambre en B&B pour plus de confort. Les tarifs semblent en tous cas imbattables: autour de 500 euros pour un tour de l’Irlande en dix jours, quelle que soit la période, comprenant le transport, l’hébergement en auberge de jeunesse (pour dormir en chambre d’hôtes, comptez 800 euros), les visites et les petits-déjeuners… Qui dit mieux?

Liens

Pour trouver un vol: http://www.aerlingus.com/home/index.jsp, www.ryanair.com/fr, www.airfrance.fr

Pour louer une voiture: www.ebookers.fr/location-voiture/, www.autoescape.com

Une liste des différentes compagnies de cars privées: www.32ccgroup.ie/Individual-Travel.php

Le site du tour-operator Paddywagon: www.paddywagontours.com