RSS

Irlande: dix jours pour prendre l’Eire

Voilà des années que je désirais découvrir l’Irlande, réputée pour ses vertes collines, ses habitants accueillants ses soirées au pub et ses légendes celtiques. N’étaient-ce là que des clichés ou le véritable reflet d’un pays hospitalier?

Notre tour d'Irlande en onze jours.

Pour en avoir le cœur net, nous avons décidé, avec mon compagnon, d’entreprendre le tour du pays en dix jours, en septembre 2010. Lui avait déjà eu l’occasion de visiter la verte Eirin dix ans plus tôt, lors d’un séjour d’une semaine qui ne lui avait pas laissé le temps d’explorer l’Irlande du Nord. Nous avons donc choisi de réaliser notre circuit au départ de Dublin en longeant la côte dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, afin de commencer par l’Ulster  (l’Irlande du Nord, majoritairement protestante et rattachée au Royaume-Uni) puis de poursuivre par l’Eire (aussi appelée République d’Irlande ou Irlande du Sud, catholique et indépendante). Mon titre est donc quelque peu mensonger puisqu’en dix jours, onze pour être exacte, c’est toute l’Irlande que nous avons eu l’occasion de parcourir.

Paysage du Ring of Kerry, entre Valencia Island et Waterville.

Autant le dire tout de suite: dix jours, c’est le temps minimum nécessaire à ce genre de circuit dans le pays. Pour le boucler, il nous a fallu parcourir de nombreux kilomètres en voiture chaque jour (de 200 à 300 kilomètres), ce qui implique de ne pas pouvoir s’attarder trop longtemps à chaque étape, de faire des choix sur certains lieux à découvrir au risque de le regretter, et de prévoir de longues journées. Si vous aimez prendre votre temps, randonner, dormir chez l’habitant (ce qui nécessite en Irlande d’arriver tôt, avant 18h), il vous faudra soit partir plus longuement, soit choisir une région en particulier. Dans ce cas, si je dois vous conseiller une partie plus précise de l’île, ce serait la côte ouest, du Donegal au Ring of Beara, en passant par le Connemara et le Kerry, mon coup de cœur, où j’aurais aimé passer plus de temps, notamment à Killarney.

Crépuscule sur les falaises de la Chaussée des Géants.

Notre séjour nous a permis d’embrasser les divers paysages et ambiances d’Irlande: les falaises escarpées, les lacs sauvages, les vertes prairies, les villages colorés, les grandes villes plus sombres, les rues désertes de Limerick ou les trottoirs bondés de Dublin. La visite de Londonderry est également impressionnante, avec ses deux quartiers, catholique et indépendantiste d’un côté – où l’on peut voir des fresques appelant au cessez-le-feu – et protestant et unioniste de l’autre – arborant les couleurs du drapeau anglais. Sans oublier l’incroyable chaussée des géants (Giant’s Causeway), une formation de 40000 colonnes basaltiques se jetant dans la mer.

Pour réaliser notre tour d’Irlande, nous nous sommes rendus à Dublin en avion, où nous avons récupéré une voiture de location réservée sur internet. Pour profiter au mieux de ces moyens de locomotion, mieux vaut garder certains détails en tête… et ne pas trop chercher l’économie.