Islande: la côte sud en pleine éruption

Mi-mars 2010, nous planifiions, avec mon compagnon, un voyage à Reykjavik pour le mois de mai. Moins de quatre semaines avant notre départ, le volcan islandais Eyjafjöll, entré en éruption le 20 mars, causait, de par son nuage de cendres, la fermeture de dizaines d’aéroports en Europe, dont ceux de Paris, et l’annulation de milliers de vols. Après avoir suivi chaque jour avec ferveur l’évolution de la situation, craignant jusqu’au dernier instant de ne pas pouvoir partir, nous avons finalement pu décoller comme prévu de Charles-de-Gaulle le 7 mai, direction Keflavik. L’éruption de l’Eyjafjöll s’est interrompue le 23 mai, dix jours après notre retour, nous laissant le temps de l’admirer pendant notre séjour. C’est lors de notre deuxième journée de voyage, passée sur la côte sud, que nous avons pu observer ce phénomène. Comme la veille, nous revoilà partis sur la route 1, mais cette fois-ci, nous ne bifurquons pas vers le Cercle d’Or. Nous souhaitons aller jusqu’à Vik et voir au passage les chutes de Seljalandsfoss et Skogafoss, et pourquoi pas apercevoir le volcan Eyjafjallajokull en éruption. Nous ne savons cependant pas si cela nous sera possible, car certaines zones ont été interdites, notamment la forêt de Thorsmörk, où nous aurions aimé passer une journée. Nous ignorons si la route longeant la côte sud est ouverte. Nous passons sans nous arrêter par Hveragerdi, connu pour ses serres de...

Read More